Tel

+32 (0)2 520 66 55

Adresse mail

contact@selfpharma.com

Horaires d'ouverture

Lun - Ven : 8h30 - 18h30 / Sam : 9h - 12h30

Qui se soucie de la position qu’il adopte pendant la nuit? Elle est pourtant capitale! Quelles sont ces postures à privilégier et celles à proscrire ? Les réponses de Shawn Stevenson, auteur de 14 jours pour bien dormir (Thierry Souccar).

Saviez-vous que votre posture de sommeil a des effets, entre autres sur : votre colonne vertébrale, vos articulations et de vos ligaments, l’afflux sanguin de votre cerveau, vos hormones, l’apport d’oxygène et l’efficacité de votre respiration, la fonction et la réparation musculaires, le cœur et la pression artérielle, la digestion et le métabolisme?

Peu importe vraiment le nombre d’heures de sommeil, si votre position au lit entrave le bon fonctionnement de votre organisme, vous ne pourrez pas bien récupérer pendant la nuit.

L’aspect prépondérant dans la posture de sommeil est de maintenir la santé de la colonne vertébrale. En effet, la moelle épinière qui la traverse est directement reliée aux principaux organes de notre corps. Si la colonne est gênée, les informations ne circulent pas bien entre le cerveau et le corps. La posture de sommeil devient alors la cause de certains maux.

Que ce soit sur le ventre, sur le dos ou sur le côté, les positions peuvent être améliorées.

Le sommeil sur le dos

Dormir sur le dos est souvent considéré comme idéal par les spécialistes. Tout d’abord la colonne vertébrale est maintenue droite. Ensuite, vous aurez moins de troubles digestifs. Enfin, dormir sur le dos permet à la peau du visage de respirer. Cela diminue les risques de boutons ou de rides prématurées.

Côté désavantage, du fait que la langue soit portée vers la gorge et qu’elle peut entraver le passage de l’air, cette posture augmente la propension aux ronflements et à l’apnée du sommeil. De plus, le relâchement des muscles de la gorge ou une accumulation de tissus graisseux peuvent accentuer la tendance à la fermeture régulière de l’orifice pendant la nuit.

Les principales erreurs à ne pas commettre lorsque l’on dort sur le dos:

Adopter un trop gros oreiller 

Les gros oreillers dévient la courbure naturelle de la colonne vertébrale, d’où des douleurs aux vertèbres cervicales ou dans le dos, et des maux de tête, le cerveau étant mal irrigué pendant la nuit. Le mieux étant encore de dormir sans oreiller pour permettre au corps une circulation sanguine sans efforts.

Dormir sur un matelas usé

Le matelas doit vous soutenir. Dans ce sens il ne doit être ni trop mou ni trop dur, le mot d’ordre étant de toujours respecter la courbure naturelle du dos.

Dormir sur le ventre

Faire dormir les bébés à plat ventre a été pendant longtemps une pratique très répandue et elle continue de partager les avis aujourd’hui. Certains affirment que cette position est essentielle pour leur développement car elle active des points de pression importants des zones du système nerveux. Lorsque les enfants sont privés de cette position, ils se retrouve souvent plus à l’aise sur le ventre à l’âge adulte, comme par compensation.

L’avantage de cette position, c’est évidemment qu’elle n’obstrue pas les voies respiratoires et évite ainsi les ronflements mineurs et certaines apnées du sommeil.

Même si dormir à plat ventre, les jambes et les bras tendus n’est pas certainement pas bénéfique pour la santé de notre colonne vertébrale, quelques conseils pourront améliorer considérablement votre position.

– Choisir un oreiller fin ou s’en débarrasser carrément : L’utilisation d’un oreiller trop épais va conduire votre cou à une extension extrême pendant toute la nuit. Pour éviter les problèmes cervicaux, le mieux est tout simplement de ne pas en utiliser.

– Levez un genou : Levez un genou pour écarter quelque peu vos hanches et ainsi alléger en partie la pression sur votre colonne vertébrale, ce qui n’est pas le cas si vous gardez les deux jambes tendues.

– Utilisez l’oreiller autrement : Un petit oreiller ferme sous le ventre et les hanches permet d’alléger la pression sur les vertèbres lombaires et cervicales. Mettez-le du côté du genou écarté et vous aurez une position bien meilleure pour votre dos.

Dormir sur le côté

Dormir en S (en chien de fusil) reste la posture de préférence pour la plupart des gens et il y a une bonne raison à cela! Elle nous vient de la position fœtale adoptée dans le ventre maternel. Dormir sur le côté est la position de sommeil qui rappelle le plus naturellement ce stade de notre développement.

Dormir sur le côté permet de rapidement résoudre les problèmes de ronflement et améliore la respiration. Visiblement, la position latérale (dormir du côté gauche en particulier) aide également à soulager des troubles digestifs et les brûlures d’estomac.

Côté désavantage, la colonne vertébrale se retrouve dans une torsion peu recommandée. Autre inconvénient engendré par cette position, c’est l’engourdissement du bras qui se retrouve serré entre le corps et le matelas (le flux sanguin est alors coupé et les nerfs se retrouvent compressés).

Voici quelques conseils pour dormir correctement sur le côté :

– Évitez les oreillers trop fins ou trop épais : Le but est de respecter l’alignement de votre colonne vertébrale et de votre tête.

– Ne vous appuyer pas entièrement sur votre épaule : avancez légèrement votre épaule afin d’éviter de la comprimer et de comprimer aussi les muscles du bras.

– Glissez un oreiller entre vos genoux : Cette technique conseillée par les spécialistes pour lutter contre les maux de dos permet de maintenir la colonne vertébrale plus stable et de soulager les hanches et le bas du dos.

 

Source: Article Psychologie.com – Avril 2017, sur le livre de Shawn Stevenson, auteur de 14 jours pour bien dormir (Thierry Souccar).

2680cookie-checkQuelle est la bonne position pour dormir?

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow Us!
Facebook
Facebook
YouTube
Instagram