Pouvons-nous nous passer du petit-déjeuner ?

 

Bienfait pour l’organisme pour certains, gain de calories inutiles pour les autres, le petit-déjeuner ne met pas tout le monde d’accord. Alors que la plupart des régimes en font le roi des trois repas, d’autres préconisent de s’en passer complètement. Qu’en est-il vraiment ?

C’est ce que des chercheurs britanniques ont tenté de savoir en menant une étude pendant 6 semaines, portant sur 70 adultes. Les individus (de poids normal et en surpoids) ont été répartis en deux groupes : jeûne matinal prolongé (pas de prise alimentaire avant midi) et petit-déjeuner (consommation d’un minimum de 350 kcal dans les 2h qui suivent le réveil et d’au moins 700 kcal avant 11h). Le but de l’étude est d’examiner le réel apport énergétique d’un petit-déjeuner quotidien et régulier par rapport à un jeûne matinal et aussi d’observer les modifications corporelles liées aux deux pratiques.

Les résultats peuvent être surprenants. Tout d’abord, l’examen ne permet pas de mettre en évidence une différence significative sur l’évolution du poids des individus étudiés, que le petit-déjeuner soit consommé ou pas et que le sujet soit initialement obèse ou de poids normal.

Ensuite, concernant les différentes mesures énergétiques ;

  • Les apports énergétiques

L’étude montre que l’apport énergétique est moindre d’environ 540kcal/jour chez les sujets de poids normal qui ne prennent pas de petit-déjeuner. Par contre, pour les sujets obèses, la différence est très peu significative qu’il y ait petit-déjeuner ou non. Il existerait un mécanisme de compensation chez personnes en surpoids non retrouvé chez les sujets de poids normal.

  • Le métabolisme de base

(Dépense d’énergie minimum quotidienne permettant à l’organisme de survivre). C’est le poste principal de la dépense énergétique. Le métabolisme de base n’est pas significativement affecté par la prise ou l’absence d’un petit-déjeuner (+/- 15 kcal de différence), chez les sujets de poids normal comme chez les obèses.

  • La thermogénèse alimentaire

(Transformation des aliments en énergie pour le corps). Elle représente une dizaine de pourcents de la dépense énergétique journalière. Là aussi, l’étude ne démontre pas d’influence particulière du petit-déjeuner.

  • L’activité physique

C’est le facteur de variation le plus important de la dépense énergétique journalière. Chez les sujets de poids normal, une augmentation de l’activité physique (+ 440 kcal) a été enregistrée chez les consommateurs de petit-déjeuner par rapport aux personnes qui jeûnent. L’augmentation est aussi constatée mais moins prononcée pour les sujets obèses (+ 190 kcal). Le jeûne est donc suivi d’une réduction des dépenses liées à l’activité physique.

 

En résumé, le fait de ne pas prendre de petit-déjeuner ne peut en aucun cas garantir une perte de poids ! Du côté énergétique, cette étude ne permet pas de répondre à la question de savoir si le petit-déjeuner est le plus important des trois repas. Par contre, il démontre que ce repas n’a d’influence ni sur le métabolisme de base, ni sur la thermogenèse alimentaire.

Par ailleurs, pour les personnes en surpoids, sauter le petit-déjeuner ne constitue en aucun cas un bénéfice. Que du contraire puisqu’en l’absence de petit-déjeuner, on constate une compensation de calories non consommées au cours de la journée ainsi qu’une diminution de l’activité physique afin de maintenir la balance énergétique, cela vaut aussi bien pour les personnes de poids normal.

Pratiquement, un petit-déjeuner équilibré est à conseiller à tout un chacun au sein d’une hygiène de vie globale. L’étude met en garde les personnes obèses qui pensent qu’omettre le petit-déjeuner pourrait faire perdre du poids alors que les pertes se situent plutôt du côté énergétique.

Ref: Betts J.A. & al. Proceedings of the Nutrition Society 2016; 75 : 464-74.

Pour vos petites carences nutritionnelles ou envies de remise en forme, consultez notre site : https://www.selfpharma.com/fr/1838-complements-alimentaires

About the author: Johan

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *